Tombée pour lui

Une #chicklit #feelgood parfaite pour échapper à la grisaille !

Je m’appelle Louise, j’ai 30 ans, je suis rousse et j’ai deux mains gauches.

Jusqu’ici, je m’en accommodais plutôt bien. Mais ça, c’était avant que je rencontre l’homme de ma vie !

Bien décidée à mettre toutes les chances de mon côté, j’ai décidé de me guérir une bonne fois pour toutes de ma maladresse congénitale !

Armée d’une volonté à toute épreuve, je me suis lancée dans un véritable parcours du combattant peuplé d’entraîneurs pour le moins originaux… mais il en faut plus pour m’arrêter, croyez-moi. Même les catastrophes au bureau ou les idées saugrenues d’Agathe, ma complice de toujours, ne pourront me détourner de mon objectif.

Vous voulez tout savoir de mes péripéties ? Embarquez avec moi !

« J’ai A-DO-RÉ ! J’ai vraiment passé un excellent moment avec Louise, Agathe et tous les autres. Dès les premières lignes on rigole. Le style est fluide et épuré et en fait une lecture très agréable. Les pages se tournent sans qu’on s’en rende compte. Les personnages sont merveilleusement bien travaillés, on peut facilement s’identifier aux personnages. Vraiment ce livre c’est un condensé de bonne humeur. Mais pas que !! 
(…)
Bref, non seulement, j’ai beaucoup aimé, mais en plus ce livre m’a changé les idées, j’ai ri aux éclats à de nombreuses reprises sous les yeux éberlués de mon mari il faut bien le dire… je ne peux donc que vous conseiller de vous précipiter acheter ce roman et de faire connaissance avec Louise… D’ailleurs, vous en saurez un peu plus sur Louise demain sur le blog. » 
Au bazar des livres

« Irrémédiablement séduit dès les premières lignes, le lecteur accompagne donc Louise au gré de ses truculentes péripéties avec pour mission, si vous l’acceptez, de conquérir l’Homme de sa vie, faire en sorte que le Prince n’existe pas qu’au rayon biscuits… Dès lors embarqué par cette intrigue savoureuse, le lecteur se met à sourire, à pouffer, et même à rire au gré des situations cocasses et autres scènes burlesques.  
(…)
La plume de l’auteure est fluide et dynamique, son style léger et particulièrement agréable, ce qui ne fait qu’ajouter au plaisir qu’on prend à lire ce roman. 
En bref, l’auteure m’avait parlé de 250 pages « garanties qui se lisent vite »… Faux : Elles se dévorent ! Foncez donc découvrir ce petit roman drôle et original à souhait ! »

Des livres et moi
« Avec ce premier roman chick-lit, Claire Bianchi met la barre haute ! J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman très drôle et addictif : difficile de le lâcher une fois commencé ! J’ai aimé les retournements de situations inattendus, la joie de vivre à toute épreuve et la fraîcheur que dégage ce roman. »
Lunazione
« Des rebondissements, de l’action, des personnages de caractère et toujours un style direct, efficace et agréable. Un petit roman feel good qui se lit avec facilité, ramène le soleil et la bonne humeur dans les cœurs. Un roman qui est sorti hier, parfait pour lutter contre la grisaille automnale! »
Les lectures de Meuraie

« Je ne suis pas déçue de m’être laissée tenter, car ce roman est une bouffée d’air frais et de légèreté qui se laisse dévorer sans la moindre retenue.
Une fois plongé dans l’histoire de Louise, il est bien difficile de reposer ce roman tellement nous sommes happés par la plume de Claire Bianchi. »

L'antre du bonheur

« J’ai adoré la fin, parce que finalement, je ne m’attendais pas à ça ! Donc pour passer un moment léger et se changer les idées, c’est le livre qu’il te faut !« 

Rose lit, Rose écrit

« L’intrigue est originale et m’a un peu fait penser à un parfait mélange de Bridget Jones et de « Ta deuxième vie commence le jour ou tu comprends que tu n’en as qu’une ».
Par ailleurs, l’humour y a une bonne place !
Claire Bianchi signe un roman chicklit de qualité, plein de pep’s et de fraicheur : Un roman feel good à lire sans hésiter ! »

Les lectures d'Erianel

Morceaux choisis

Découvrez quelques extraits et citations de Tombée pour lui !

Les maladresses de Louise:

Je ne vous l’ai pas dit, mais jusqu’à présent, mes gaffes en série ont causé environ 90 % de mes ruptures… Les 10 % restants, je vous assure que je n’y étais pour rien, même si je n’oublie pas qu’Alexandre a essayé de me convaincre que s’il m’avait trompée, c’était de ma faute…

Louise parle d'Agathe

« Agathe, c’est mon amie de vingt ans. Nous avons eu des parcours très différents mais ne nous sommes jamais perdues de vue. On a tout partagé. Tout, sauf les mecs. Y’a des limites, hein. »

Premier dialogue entre Louise et Agathe:

— Agathe ! Tu devineras jamais ! Je viens de trouver un appart’ de folie et le prince charmant !
— Tu les as eus en pack dans ta pochette surprise, ma puce ? J’aime autant te prévenir de suite : le prince charmant, ça n’existe pas, un peu comme le père Noël et ses lutins, hein. En plus d’être une vaste escroquerie, l’idée du mec parfait, c’est tellement surfait. T’imagines comme ça serait chiant ?

Vous avez dit maladroite ?

La nature m’a dotée d’une bonne vue mais celle-ci me fait des blagues plus souvent qu’à son tour. Je ne compte plus les portes en verre, lampadaires, marches vicieuses ou papiers gras (véridique) qui testent mon sens de l’équilibre avec, invariablement, le même résultat : la gravité 1, Louise 0.

Agathe n'a pas sa langue dans la poche

— Ouais, je vois venir le truc : elle va te mettre entre les mains d’un orthothérapeute qui va t’expliquer comment mettre un pied devant l’autre. Je te le fais gratis, moi, avec cours de catwalk en prime !

Louise se confesse:

C’est bien simple : il ne se passe pas une journée sans que je casse quelque chose, trébuche, tombe, me blesse, me mette dans l’embarras, non, dans une honte absolue, ou bien que je balance des vérités qui ne sont pas bonnes à dire.

Mais ça, c'était avant:

En y repensant, je me disais à moi-même qu’on ne se refait pas… sauf que maintenant, tout cela allait changer. C’était écrit.

Agathe est philosophe

Blague à part, tu sais bien qu’il ne faut pas changer pour un mec. Ça ne fonctionne pas : soit ton naturel revient te botter les fesses au galop, soit tu finis malheureuse, ce qui n’est pas mieux.

De la sensualité désintéressée ?

De la « sensualité désintéressée » ! Celle-là, je ne l’avais jamais entendue ! Tu es forte, très forte, Loulou ! Elle est bien bonne celle-là ! « Je suis sensuel mais c’est totalement désintéressé ! » Mais bien sûr ! Et c’est la petite marmotte qui te dégrafe le soutif ?

Jean-Jacques, mon sympathique patron:

Ça, pour avoir vu la lumière, on pouvait dire qu’il l’avait vue ! J’aurais même dit qu’il avait un peu abusé niveau exposition, mais son enthousiasme me rassurait face à ce qui m’attendait.

Tony connaît bien Louise

Tony a promis qu’il me trouverait des verres rien que pour moi, incassables. J’attends toujours et j’appréhende le moment où il me servira le vin blanc dans un gobelet pour enfant…

Louise, une fille prévoyante:

— Rien que ça ! Et vous souhaitez vous débarrasser de votre maladresse pour ne pas risquer de gâcher cette relation naissante… ?
— Naissante, c’est un peu exagéré. S’il fallait comparer ça à une grossesse, disons qu’on se situerait un poil avant la conception, vous voyez ce que je veux dire ?

Vingt-quatre heures dans la vie de Louise

« J’ai pris le petit-déjeuner avec madame pète-sec, mon ordinateur a décidé de s’auto-immoler par le feu, déclenchant les gicleurs d’incendie dans mon bureau, j’ai joué à la pétanque mais n’ai tué personne et pour terminer sur une note aquatique, mon portable s’est noyé dans la baignoire ! »

Louise ne manque jamais d'humour:

— Ce soir, j’ai un tataki de thon à tomber par terre…
— Méfie-toi, je risque de te prendre au mot !

Jean-Jacques, un patron avec le sens de la formule:

« Donnez une formule 1 à un aveugle et vous finirez dans le décor ! »

Léa, la coach de Louise:

Une pure vamp ! Jessica Rabbit, en brune et avec une jupe importable – limite attentat à la pudeur – à la place de la robe du soir de la compagne du lapin ! Quant à son décolleté… hé ! J’ai demandé une coach de vie moi, pas une femme fatale ! Remboursez !

Monsieur Lucien, mon proprio:

De son passage au ministère des Affaires étrangères, il avait gardé un goût prononcé pour les voyages et conservé quelques habitudes des pays où il avait été en poste, à commencer par la Grande-Bretagne. Son préféré : le sacro-saint rituel du « five o’ clock tea », pour lequel il était plus catholique que le pape et je peux dire que j’avais « théière ouverte » chez lui ! Bien sûr, j’avais rarement l’occasion de me joindre à lui en semaine, mais je dois admettre que certains dimanches, un bon thé et des scones en sa compagnie étaient… reposants.

Parfois, une cigarette fait du bien:

— Vous n’auriez pas une cigarette ?
— Je ne fume pas.
— Moi non plus, mais c’est pas une raison. Pas aujourd’hui.

Dix raisons de se plonger dans Tombée pour lui:

1. Un pur moment de détente

2. La maladresse érigée en art de vivre

3. Parce que le changement, c'est maintenant !

4. Parce qu'il le vaut bien !

5. Un concentré de bonne humeur et d'optimisme

6. Faire connaissance avec Agathe, la meilleure BFF !

7. Du speed-dating comme vous n'en avez jamais vu !

8. Le bistro des poètes, qui vaut le détour.

9. Parce que la bonne humeur triomphe de tout !

10. Et si ça ne suffit pas: une bonne dose de #girlpower !